Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

photo du journal web info
photo du journal web info

Wavre: il y a trente ans disparaissait Sœur Sourire!

Jeanne Deckers, alias Sœur Sourire, est décédée le 29 mars 1985. Il y a donc trente ans ce dimanche que l’interprète du tube « Dominique » se donnait la mort à Wavre.

Bien que peu fleurie, la sépulture de Sœur Sourire est bien entretenue.

Jeanne Deckers alias Soeur Sourire.

L’histoire de Sœur Sourire est intimement liée au Brabant wallon. Née à Bruxelles le 17 octobre 1933, elle entre dans l’Ordre des Dominicains dès 1959. Elle se fera désormais appeler Sœur Luc-Gabriel au couvent de Fichermont, dans la commune de… Waterloo ! Elle n’y restera que sept petites années, assez tout de même pour se faire un nom grâce à un tube planétaire sorti en 1962, « Dominique ». Fin 1963, ce titre va littéralement traverser l’Atlantique pour se classer numéro 1 des ventes américaines durant un mois. Un clip sera par ailleurs tourné dans les ruines de l’Abbaye de Villers-la-Ville. Clip toujours disponible aujourd’hui sur YouTube notamment.

Carrière écourtée

Hélas, la joie sera de courte durée. Son deuxième album, en 1964, n’atteint pas le succès escompté. Mais elle ne lâche pas et poursuit sa carrière sous le pseudonyme de Luc Dominique dès 1966. Elle ne peut en effet pas utiliser le nom de Sœur Sourire, celui-ci appartenant à l’Ordre des Dominicains. Ce nouveau pseudonyme ne la ramènera malheureusement jamais vers le haut des charts.

Et les choses ne vont pas s’améliorer. Endettée, voilà que le fisc belge lui réclame de l’argent. Impossible pour elle, et sa compagne Annie Pécher, de rembourser les montants dus. Sombrant dans la dépression, consommant alcool et médicaments, Jeanne et Annie se donneront finalement la mort à Wavre, dans leur appartement acquis en partie grâce à l’aide des Sœurs dominicaines.

Trente ans après sa disparition, « Dominique » résonne encore dans de nombreuses têtes, même auprès des plus jeunes. Et personne n’a oublié sa joie. Certaines personnes lui rendent encore visite, au cimetière de l’avenue de Chérémont, sur la sépulture qu’elle partage avec sa compagne. À quelques pas seulement d’un autre artiste, Maurice Carême.

Tag(s) : #info du jour

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :